Charge d’enseignement

Les statistiques sur les charges d’enseignement permettent le suivi et l’analyse des activités d’enseignement. Elles se basent sur les données des plans d’études, contrôlées et complétées par chaque enseignant.

L’approche choisie est de type factuelle. Pour chaque enseignant-e, un tableau personnel des charges d’enseignement résume les activités d’enseignement et les classe suivant le niveau des cours (année propédeutique, cycle de bachelor, master, doctorat, formation continue, divers). Trois types d’activités sont également distingués :

  • les cours et d’exercices ;
  • les TP (également appelés laboratoires ou  cours pratiques) et les projets ;
  • les activités de suivi d’étudiants (projets de master, thèses, …).

Calcul de la charge

Le calcul des indices est effectué comme suit :

  • Pour les cours et exercices, les crédits enseignés sont reportés au prorata de la contribution de chaque enseignant-e, ceci pour tous les niveaux d’études. Lorsque le système de crédits n’est pas en application (par exemple dans le cadre de l’année propédeutique ou en formation continue), la conversion est faite sur la base de 14 heures enseignées équivalant à 1 crédit.
  • Pour les cours pratiques et les projets, les crédits enseignés sont multipliés par le nombre d’étudiants.
  • Pour les activités de suivi d’étudiants, le nombre de projets de master (PDM), de travaux de thèse et de travaux hors cadre est comptabilisé au prorata de la contribution de l’enseignant. Par exemple, une co-direction de thèse a un taux de contribution de 0,5.

Charge type

En considérant un cours à 3 crédits ECTS et des travaux pratiques à 4 crédits ECTS pour 30 étudiants, un professeur ordinaire ou associé donne en moyenne 2-3 cours-exercices, supervise un peu moins d’un laboratoire ou TP, suit 2 projets de master et 5-6 doctorants.

Il est important de garder à l’esprit que ces chiffres ne sont que des moyennes et que la charge réelle varie d’un enseignant à l’autre.