Supports de cours

Pour apprendre nous utilisons tous nos sens et il ne faut donc pas s’attendre à ce que les étudiant-e-s apprennent seulement en écoutant. Les supports visuels sous forme d’images et de textes, les expériences, les démonstrations, les simulations et les occasions de s’exercer contribueront également à l’apprentissage.

Nous décrivons ici la façon dont vous pouvez développer vos propres supports de cours et trouver des ressources didactiques « traditionnelles» (comme les livres de référence ou les manuels).

Rappelez-vous qu’il existe aussi une gamme étendue de ressources numériques que vous pouvez intégrer dans votre enseignement. De plus amples informations sur les ressources numériques se trouvent dans la section Technologies pour l’enseignement.

Comment choisir ses supports de cours

Vos notes de cours, si elles sont précises et cohérentes, sont toujours précieuses. Si ce n’est pas le cas au cours du semestre, elles feront à coup sûr un tabac en période d’examen. Pour concevoir vos supports, n’hésitez pas à discuter avec un-e collègue, qui peut avoir déjà conçu des documents similaires et vous apporter des idées utiles.

N’hésitez pas à faire appel à un-e conseiller/ère pédagogique du CAPE pour obtenir de l’aide sur la conception de vos supports.

Une autre ressource dont vous pouvez bénéficier – et pourquoi ne pas y contribuer en même temps ? – est la collection d’enseignement de la Bibliothèque centrale, où vous trouverez les ouvrages en rapport avec les cours dispensés à l’EPFL (niveau bachelor et master), pour la plupart recommandés par les enseignant-e-s comme support à leurs cours. En outre, la librairie La Fontaine, également située au Rolex Learning Center, peut vous fournir des polycopiés supplémentaires.

Il existe désormais de nombreux sites de manuels « libres » pouvant proposer des supports pertinents pour vous, surtout si vous enseignez un cours d’introduction. Par exemple, Open Washington est un réseau de ressources éducatives libres qui contient des liens vers un certain nombre de sites de manuels libres.

Comment produire votre propre polycopié

Le polycopié (notes de cours) est au cœur de la culture d’enseignement et d’apprentissage à l’EPFL – peut-être plus encore que dans d’autres pays où les livres de référence sont plus courants. Du point de vue de l’étudiant-e, l’avantage des polycopiés est qu’ils canalisent clairement leur attention sur ce qui est abordé dans le cours (de nombreux livres de référence contiennent bien davantage que ce que l’enseignant-e entend réellement traiter dans son cours). Les polycopiés peuvent également éviter aux étudiant-e-s de trop se soucier de bien transcrire ce que l’enseignant-e a dit pour leur permettre de se concentrer plutôt sur l’écoute et sur la compréhension en classe.

Toutefois, l’élaboration d’un polycopié prend du temps et, dans un contexte où les étudiant-e-s se plaignent amèrement de la moindre faute de frappe, l’effort peut sembler disproportionné par rapport aux avantages. Comment faciliter le processus d’élaboration d’un polycopié ?

Une première étape pourrait être de vous baser sur vos diapositives de cours. Celles-ci étant de toute façon prêtes avant le cours, elles peuvent être mises à la disposition des étudiant-e-s (sur moodle ou par la Repro – Centre d’impression). Vous pouvez ensuite élaborer des notes plus complètes petit à petit sur cette base.

Une deuxième étape peut être de vous appuyer sur les étudiant-e-s de votre classe. Il y aura toujours certains étudiant-e-s qui prennent des notes pendant vos cours, constituant un premier filtre, et susceptibles de vous fournir des éléments précieux et des questions auxquelles vous n’aviez pas pensé. Vous pourriez recruter 2 ou 3 étudiant-e-s motivés pour qu’ils prennent des notes sur votre exposé. Ils peuvent le faire à tour de rôle en alternant chaque semaine et vous fournir une transcription de leurs notes personnelles. Moyennant une vérification de votre part, cela vous permettra de produire une première bonne documentation pour la volée suivante. Vous pourrez ensuite intégrer les commentaires et les questions sur vos exposés à l’aide de 2 ou 3 assistants étudiants. Pour l’engagement des assistants étudiants, contactez les Ressources humaines.

Une autre approche consiste à sélectionner les parties d’un manuel qui se rapportent directement à votre cours et de les rassembler pour en faire un texte de cours. Certains éditeurs offrent un service de conception de manuels personnalisés (voir par exemple ici). Vous pouvez également sélectionner des extraits de différents manuels le cas échéant. Il peut être possible, sous réserve des restrictions de droits d’auteur, de le faire vous-même (en scannant ou copiant les textes) sans recourir à un éditeur. Vérifiez au préalable avec la bibliothèque dans quelle mesure les droits d’auteur s’appliquent dans votre cas particulier.

Une fois votre polycopié rédigé, le plus simple est de le mettre à disposition par le biais de la librairie La Fontaine : elle gère les impressions et le stock et assure la vente des polycopiés aux étudiant-e-s.

Enfin, un bon polycopié est une étape importante vers la publication de votre propre livre de cours. Les Presses polytechniques et universitaires romandes (PPUR), qui intègrent EPFL Press, ont pour principal objectif la publication d’ouvrages scientifiques fiables et pédagogiques. Elles offrent également un catalogue spécialisé avec des séries complètes par domaine, en français et en anglais.