Encourager la présence en cours

Les étudiant-e-s de l’EPFL sont généralement tout à fait capables et très intéressés par leur sujet. Mais en même temps, ils ont beaucoup de cours et de devoirs ainsi qu’une vie en dehors de l’Ecole. Il peut donc arriver que certains étudiant-e-s arrivent en retard ou ne viennent pas du tout au cours. Quelques enseignant-e-s ont également remarqué une baisse de fréquentation des étudiant-e-s après la publication de leurs notes de cours (sous forme de livre).

Il y a de nombreuses raisons pour qu’un-e étudiant-e manque un cours. Ils ou elles peuvent considérer comme prioritaires les cours qui ont le plus de crédits ou ceux qui les intéressent fondamentalement le plus, estimer que les supports de cours sont suffisamment bien faits pour qu’ils n’aient pas besoin d’assister au cours, ou juger que le cours n’ajoute pas grand-chose à leur apprentissage. De votre point de vue en tant qu’enseignant-e, vous devriez essayer de contrôler ce qui est contrôlable (en donnant les cours les plus attrayants et percutants possibles), mais accepter qu’un certain absentéisme est la norme. En définitive, c’est ce que l’étudiant-e apprend – et non l’enseignement qu’il ou elle reçoit – qui compte.

Il est à noter que, formellement, il n’y a pas de règle écrite sur la participation aux cours. Il existe un consensus prévoyant une liberté de participation pour les cours théoriques mais une volonté, voire une nécessité que les étudiant-e-s participent aux cours à contrôle continu (par exemple ceux avec des tests intermédiaires). Mais en fait il n’y a pas de contrôle des présences.

Bien entendu, assister aux cours est généralement bénéfique pour l’apprentissage des étudiant-e-s. D’un point de vue didactique, les heures de contact prévues dans chaque livret de cours ont un rôle important à jouer dans l’apprentissage. Cependant, pénaliser les absent-e-s ou faire de la rétention d’informations ne donne généralement pas de bons résultats. Au contraire, les étudiant-e-s réagissent bien à la transparence :

  • communiquez les dates des tests ainsi que les délais de rendu d’un travail à toute la classe par e-mail ou sur le site web officiel du cours.
  • rendez les documents de cours accessibles directement (site web, vente de polycopiés, bureau de l’enseignant-e, …) et informez-en la classe.

Une première étape pour renforcer la présence des étudiant-e-s peut être de savoir pourquoi ils ou elles ne viennent pas. Par exemple, les délégué-e-s de classe peuvent être en mesure de vous aider en recueillant les motifs de non-participation invoqués par votre classe. Vous trouverez des conseils sur la façon d’améliorer l’engagement des étudiant-e-s dans vos cours ici.