Charge de travail des étudiants

Trouver le juste équilibre

« Bonjour tout le monde ! Prêts pour un nouveau projet passionnant ? ». Vous entrez dans votre classe plein-e d’énergie et prêt-e à « séduire » les étudiant-e-s avec le nouveau projet que vous avez à l’esprit. Mais vous êtes accueilli-e par des froncements de sourcils et des plaintes sans fin : « On a trop à faire, on n’a pas le temps, la journée n’a que 24 heures… ». Parfois, les étudiant-e-s n’ont pas lu la littérature recommandée et n’assistent pas aux séances d’exercices. Et par contre, il y a des moments où les étudiant-e-s pensent qu’ils auraient dû travailler davantage pour un cours, étant donné le nombre de crédits qu’il offre.

Par conséquent, une charge de travail équilibrée nécessite la bonne quantité de travail pour le défi qu’il représente et sa part dans la note finale. En général, il est important pour l’enseignant-e d’avoir une vision claire des acquis de formation visés et des activités d’apprentissage les mieux adaptées, de sorte à donner le bon type et la bonne quantité de projets, exercices et devoirs.

Avoir une idée générale de la durée moyenne de travail de l’étudiant-e pour chaque exercice, projet ou cours permet d’équilibrer sa charge de travail. Voici quelques chiffres :

  • Un crédit ECTS représente en moyenne environ 2 heures de travail hebdomadaires pour l’étudiant-e sur un semestre de 14 semaines de cours (2 crédits correspondent à environ 4 heures, 3 crédits à 6 heures, etc.).
  • Cette charge de travail comprend à la fois le temps passé en classe selon l’horaire du cours et le travail de l’étudiant-e en dehors des cours. Par exemple, un cours avec une pondération de 3 crédits ECTS peut comprendre 2 heures de cours, 1 heure d’exercices, et 3 heures de travail personnel censé couvrir les devoirs, l’étude personnelle et la préparation à l’examen, soit autant de temps en plus du cours que de temps passé en classe.
  • Le système de crédits ECTS offre une flexibilité considérable. L’équilibre entre les cours, exercices et travail personnel de l’étudiant-e peut être adapté en fonction du cours. Certains enseignements peuvent comprendre plus d’heures de travail individuel de l’étudiant-e (cours, devoirs, projets, etc.) et moins de cours, laboratoires ou exercices programmés. Étant donné que les étudiant-e-s pensent parfois en termes d’horaires plus que de crédits ECTS, il faudra peut-être leur rappeler la pondération des crédits et la façon idéale de répartir leur temps de travail.
  • Les étudiant-e-s ont parfois tendance à consacrer plus de temps aux projets et moins qu’il n’en faudrait aux exercices en fonction de leur pondération de crédits. Vous devrez peut-être leur rappeler les crédits associés à chaque composante du cours.
  • Les étudiant-e-s se plaignent parfois si la charge de travail paraît importante, mais cela n’affecte pas leur évaluation de l’ensemble du cours s’ils estiment ce travail productif. Par contre, les tâches qu’ils perçoivent comme dénuées de sens ou procédant d’une mauvaise organisation leur occasionnent une grande frustration.

Pour plus d’informations, jetez un œil sur le système des crédits. Les crédits alloués sont stipulés dans le livret des cours.

Coordonner la charge de travail avec vos collègues


N’oubliez pas non plus de coordonner la charge de travail assignée à vos étudiant-e-s avec celle d’autres cours. L’expérience a montré que le nombre de rendus attendus de chaque étudiant-e à la fin du semestre peut être excessif. En outre, il faut tenir compte du fait que pour les cours inter-sections les étudiant-e-s ont souvent des délais différents. Un autre aspect à considérer est le type de travaux ou projets. En effet, il peut être demandé aux étudiant-e-s de faire des projets sur des thèmes similaires par des enseignant-e-s différents, ce qui représente pour une de la répétition pure.

Il vaut la peine d’échelonner les délais de rendus et de les coordonner avec les autres membres du corps enseignant de votre section. Vous pouvez également discuter avec les collègues pour vous assurer qu’il n’y ait pas de chevauchement dans l’horaire des cours d’une classe.